L’agroforesterie

L’agroforesterie est une des pratiques agroécologiques qui consiste à associer délibérément sur une même parcelle d’espèces pérennes et d’une production agricole végétale (agrosylviculture) ou animale (sylvopastoralisme) (Sinclair et al., 1999). Elle consiste à planter ou laisser pousser spontanément des arbres dans les parcelles agricoles pour valoriser les ressources d’un milieu, en agissant positivement sur des facteurs de production comme l’eau, le sol, le climat et la biodiversité. Les systèmes agroforestiers sont ancestraux, variés et présents partout dans le monde.
L’agroforesterie est un système qui permet d’allier à la fois performance économique et moindre impact sur l’environnement.

Différentes pratiques d’agroforesterie

En Europe, certains systèmes se sont maintenus : sylvopastoralisme, pré-vergers, bocages, cultures intercalaires en vergers fruitiers, truffiers, noyeraies, vignes, intra-parcellaire etc. Certains sont à (re)construire, d’autres à inventer, avec les dynamiques de réseaux autour de la conservation des sols.

Le projet d’agroforesterie à Ramecourt expérimentera la pratique d’agroforesterie intra-parcellaire.

Aller à la barre d’outils